Ce vendredi 19 novembre, Jordan Florentin, jeune journaliste du nouveau média Livre Noir, aurait été séquestré, volé, insulté et menacé de mort par Yassine Belattar. Génération Z revient sur cet acte inqualifiable.

Hier, Erik Tegnér, co-fondateur du média Livre Noir publiait un tweet dans lequel il déclarait : « Il est arrivé quelque chose de très grave à un de mes journalistes hier soir, lors d’un reportage auprès d’une figure bien connue des milieux islamo-gauchistes. »[1] Quelques heures plus tard, une vidéo a été postée[2] sur la chaîne Youtube de Livre Noir.

Un reportage qui vire au cauchemar

Au cours de cette vidéo, Jordan Florentin, journaliste à Livre Noir, dit sortir tout juste de cinq heures d’audition dans un commissariat. Il explique être allé au théâtre de Yassine Belattar, ancien conseiller d’Emmanuel Macron, pseudo humoriste et figure médiatique bien connue des milieux politiques et associatifs musulmans. Après avoir réalisé quelques interviews devant le théâtre, Jordan Florentin et son collaborateur y sont rentrés pour assister à l’un des spectacles de l’intéressé.

Le spectacle terminé, Yassine Belattar aurait interpellé Jordan Florentin, l’aurait « pris à partie », lui aurait « demandé de rester à l’intérieur » avant de l’enfermer dans son théâtre. Une séquestration de plusieurs heures s’en serait suivie.

Non content de retenir de force un journaliste, Yassine Belattar l’aurait copieusement insulté, forcé de retirer la carte SD et de vider les fichiers qui s’y trouvaient, puis menacé de mort, avant d’appeler des jeunes du quartier pour les prévenir qu’il détenait un journaliste de Livre Noir dans son théâtre et qu’ils devaient « venir ».

Un islamisme assumé

Si elles sont exactes, les menaces proférées par Yassine Belattar sont révélatrices à plus d’un titre. Selon ce qu’affirme Jordan Florentin dans la vidéo précédemment citée, Y. Belattar lui aurait dit : « Tu es un putain de suicidaire, tu es recherché dans tout le 93. », « Tu es la prochaine Mila. », « Là, tu es dans la cage aux lions. Tu es dans le XVIIIe, c’est à moi ! »

Rendons grâce à Y. Belattar : il ne cache pas son jeu, ni ses pensées. En évoquant Mila, jeune fille sous surveillance policière pour avoir critiqué l’Islam, il affirme clairement ce qu’il est : un militant de l’Islam le plus rigoriste, le plus intolérant et le plus archaïque, qui refuse la moindre critique et la moindre attaque contre sa religion. Il réinstaure le « délit de blasphème » contre l’Islam, et cherche à punir quiconque ose outrepasser la loi d’Allah.

Il considère également le département de Seine Saint Denis (le 93) comme un territoire dont il est le maître et où il fait ce qui lui plaît, y compris enfermer un journaliste et le menacer de mort. Il n’hésite pas d’ailleurs à annoncer à son prisonnier qu’il va « faire venir l’armée de terre » pour lui, sous-entendant qu’il a une armée prête à obéir à ses ordres.

En résumé, Yassine Belattar bafoue toutes les valeurs et les libertés les plus sacrées de notre pays, en plus d’avoir un comportement et de tenir des déclarations séparatistes.

Une réaction à la hauteur ?

Ces faits, s’ils sont avérés, devraient faire l’objet de sanctions à la hauteur de leur gravité. Il est inacceptable qu’un journaliste soit retenu prisonnier par un particulier et menacé de mort. La liberté d’expression et la liberté de la presse doivent être préservées, faute de quoi notre démocratie ne sera qu’un vain mot.

Malheureusement, eu égard à ses contacts et à son influence, il est à craindre que Yassine Belattar, même s’il est reconnu coupable, ne subisse pas de sanctions trop sévères. Il serait dommageable pour le président de voir l’un de ses anciens conseillers être condamné pour séquestration de journaliste, violences et menaces de mort.

L’avenir nous dira si ces craintes sont justifiées ou si la justice sera à la hauteur de ce scandale.

Quoi qu’il en soit, l’ensemble de Génération Z apporte son plein soutien à Jordan Florentin, à son collaborateur, ainsi qu’à l’ensemble des journalistes et salariés de Livre Noir.

Rafaël P.
Rédacteur

[1] https://twitter.com/tegnererik/status/1462093086998380546

[2] La vidéo est disponible sur le lien suivant : https://youtu.be/MsA1lxFae6Y

Toutes les déclarations ou faits cités dans cet article sont tirés de cette vidéo.