Alors que LR cherche encore son candidat, un sondage du collectif Droite pour la France vient leur compliquer la tâche. Il semble que le candidat de droite que souhaitent les adhérents du parti soit Éric Zemmour.

Un sondage auprès de sympathisants de droite

Ce sondage proposé par le collectif se basait sur 10 000 adhérents et sympathisants LR. Sur l’ensemble des adhérents, 1396 personnes ont répondu. 34,6% se disent adhérents LR, 25,5% seraient d’anciens adhérents et 35,2% des sympathisants de droite. Une seule question, « Quel candidat pour la droite en 2022 ? ». La réponse est claire, 64,11% préfèreraient Éric Zemmour ! Second plébiscité, Michel Barnier avec 16,98% des voix. Loin derrière Bertrand et Pécresse sont tous deux à 3,51%. Cette consultation comprenait les noms de Éric Zemmour ainsi que tous les candidats déclarés ou probables à la primaire fermée des Républicains. 

Une droite non Macron-compatible

Ce collectif a été fondé par Thomas Zlowodzki, conseiller national LR et Romain Bonnet ancien président de la fédération LR de la Vienne. Ils se définissent comme « LR non Macron-compatible ». Ils s’étaient déjà faits remarquer en mai dernier après avoir envoyé une lettre ouverte à Christian Jacob. Ils y dénonçaient de potentielles alliances entre LR et LREM aux régionales et départementales. 

La primaire fermée des LR pourrait réserver des surprises

Le résultat de Éric Zemmour semble significatif d’un désintérêt de l’électorat des Républicains pour leurs propres candidats. Cependant le score des candidats LR eux même posent question. Valérie Pécresse et Xavier Bertrand sont loin derrière Michel Barnier. On sait que les primaires peuvent donner des résultats reflétant parfois la frange la plus radicale d’un parti, loin des préférences médiatiques. LR avait déjà connu ce cas avec l’ascension rapide de François Fillon en 2017 face à Alain Jupé et Nicolas Sarkozy. Xavier Bertrand qui semble parfois vainqueur d’office pourrait se faire coiffer au poteau par Michel Barnier. La primaire LR peut donc encore réserver des surprises même s’il semble que pour leurs sympathisants elle soit secondaire face à la candidature d’ Éric Zemmour. 

Christopher Malivert
Rédacteur