A l’occasion de l’anniversaire d’Eric Zemmour, Génération Z revient sur le parcours d’un homme aux nombreuses facettes. De journaliste à écrivain en passant par polémiste et idéologue, Eric Zemmour est parvenu à hisser son nom au devant de la scène médiatique française. Désormais appelé par la politique dans laquelle il compte jouer un rôle majeur, l’écrivain peut néanmoins s’assurer d’avoir gravé son nom dans l’esprit des Français. 

Le phénomène Zemmour

Beaucoup de chemin a été parcouru par cet enfant du 93 né dans les années 60. Dans les cités cosmopolites où Pieds-noirs, Italiens, Espagnols et Français des classes populaires se côtoient, l’enfance de l’écrivain a lieu sous les meilleurs auspices. « Pour moi la banlieue c’était le paradis quand j’étais petit » ajoutait-il lors d’un retour dans le quartier qui l’a vu grandir en 2018.

A la suite d’études en sciences politiques, Eric Zemmour devient journaliste au Quotidien de Paris où il y fait ses armes. A l’aide de sa plume acérée il ne cesse d’écrire et endosse successivement les rôles d’éditorialiste, pigiste, chroniqueur, écrivain et essayiste. La France est pour lui un sujet essentiel et ses écrits historiques, comme Destin Français, ou politiques, comme Le Suicide Français, lui ont permis de dévoiler tout l’attachement qu’il porte à ce pays. C’est à travers Le Coup d’État des juges et ses diverses chroniques radios rassemblées dans Le bûcher des vaniteux, qu’il est devenu une figure médiatique et politique. Z comme Zemmour sur RTL, Ça se dispute sur I-télé, le très connu et explosif On n’est pas couché aux côtés de Laurent Ruquier sur France 2, Zemmour et Naulleau sur Paris Première ainsi que sa présence dans Face à l’info ont assis sa réputation de chroniqueur indispensable et d’as du débat.

Zemmour, c’est le nom d’un homme qui ne cesse de garder le cap, qui défend ses idées et agite les consciences malgré toutes les bassesses de ses adversaires. Habitué aux débats les plus féroces, à tenir les positions les plus anticonformistes, il a donné une voix à tous ceux qui, comme lui, pensent que la France est plus qu’un simple pays. Toujours attaqué, jamais abattu, il porte le combat d’un peuple qui ne veut pas s’effacer.

A la manière de Jacques Bainville, qui dans son livre Les conséquences politiques de la paix, annonçait dès 1920 ce qu’il adviendrait dans les années 30,  Éric Zemmour prédit, par la force de ses convictions, l’avenir d’une France qui se meurt. Cependant, à la différence de Jacques Bainville, avec qui il partage un parcours similaire, il n’est plus question pour Eric Zemmour de renoncer. Ce dont nous pouvons être sûrs, c’est que cette année sera pour Eric Zemmour un tournant majeur.

La rédaction de Génération Zemmour, qui aujourd’hui se rassemble pour vous souhaiter un très bon anniversaire, vous soutiendra peu importe votre décision. 

La rédaction